Top 50 pilotes 2016 (suite) - 3e : Nico Rosberg

Vendredi, 30 décembre, 2016 - 10:30

Le tiercé final de nos meilleurs pilotes de la saison écoulée commence avec le champion du monde F1 : Nico Rosberg !

Le champion du monde F1 doit-il être toujours considéré comme le meilleur pilote de l'année ? La preuve que non, car même si le classement de l'Allemand est évidemment flatteur, il n'est pas notre "champion des champions" 2016. La faute sans doute à un style qui n'est pas toujours aussi tranchant que lui-même le voudrait et qui se voit dans des dépassements parfois hésitants ou qui semblent moyennement réalisés (à comparer avec ceux d'Hamilton, Ricciardo ou Verstappen qui eux apparaissent toujours comme imparables), et à une attitude globale qui a parfois privilégié la "gestion" à l'attaque - voir les quatre derniers GP de la saison où il a "assuré" plus qu'autre chose les 2e places... Pourtant, nous sommes bien les premiers à considérer que son titre de champion du monde est mérité et en aucun cas usurpé. 

Un titre mérité

Pourquoi ? Parce que, qu'on le veuille ou non, une saison à 21 GP (un record en 2016, il faut le rappeler) est forcément source de gestion et de courses où il ne faut pas gagner, mais bien capitaliser. C'est le prix à payer face à ces années marathon : à un moment, n'importe quel pilote doit considérer une vision globale et doit peut-être privilégier une certaine science face au panache. C'est là, à notre avis, que Rosberg a été très fort : en allant bien sûr chercher 9 victoires (dont un quasi quadruplé Spa-Monza-Singapour-Suzuka somptueux), en commençant son année de la plus belle des manières (4 victoires consécutives, où franchement, il n'y avait rien à contester à cela) et en allant chercher souvent les fameux "points intermédiaires" nécessaires à l'obtention d'un titre, l'Histoire de la F1 a toujours démontré que c'était aussi nécessaire. Il ne faut pas oublier non plus que Rosberg a scoré 20 fois en 21 GP (seul Ricciardo a fait aussi bien que lui) et que c'est une performance admirable sur la longueur d'une année. 

Déjà à la retraite !

Alors, bien sûr, il y a cette fin d'année, marquée par quatre deuxième places consécutives ce qui fait qu'il n'a pas donné l'impression d'aller chercher le titre, mais plutôt d'attendre que ce dernier lui tombe dans les mains... Une accusation un peu injuste selon nous, car il ne faut pas oublier qu'il avait tout à perdre dans ces derniers GP là où Hamilton avait au contraire tout à gagner. Et n'oublions pas qu'il s'agissait aussi de la conquête de son premier titre et qu'il faut quand même être sacrément solide dans ces conditions. Reste le "problème" de sa retraite, annoncée avec surprise cinq jours après le GP d'Abu Dhabi. Qu'en penser ? Il faut lui reconnaître, c'est certain, une authentique liberté d'esprit et même une "originalité" inattendue. A contrario, on a été déçu de voir un champion du monde, respecté et accepté, partir aussi vite de son piédestal. Qu'il ne nous dise pas non plus que le courage était de prendre cette décision - non, le courage était bien de continuer à faire ce métier de fou qui le voit prendre des risques et nous impressionner pour aller battre ses adversaires. En tout cas, nous lui souhaitons le meilleur pour sa "nouvelle" vie... 

Nous suivre

Recevoir Motorsport.tv

Motorsport.tv est accessible sur CanalSat sur le canal 136

Sur Numericable canal 159

Sur Free, canal 181

Sur SFR (offre Power), canal 79

Sur Orange (offres Sports Max ou Intense), canal 187

Les Tweets de Motorsport.tv

Fil d'actualités

Vous le savez maintenant, Motors TV est devenue le 1er mars dernier Motorsport....
Si Williams a fait les freins à tout le monde en dévoilant sa FW40 en fin de...
La Williams FW40 2017 vient d'être dévoilée, du moins sous deux angles ! Il...

Partenaires